Déroulement de la thérapie sexuelle

Thérapie en individuel, thérapie de couple, thérapie en groupe

En individuel

La première phase consiste en une évaluation du problème présenté. C’est entre autre à cette étape que l’alliance thérapeutique se crée entre le client et le sexothérapeute. Ce dernier détermine s’il n’y a pas de contre-indications pour entreprendre une sexothérapie. Lors des rencontres, on peut vous demander d’évoquer les motifs de consultation, les hypothèses qui pourraient expliquer le trouble, un résumé de votre histoire personnelle, relationnelle, sexuelle et familiale, votre passé thérapeutique, etc. En résumé, le thérapeute fait un bilan de la situation problématique en vous amenant à énoncer ce qui semble pertinent à la progression de la thérapie. Il peut demander un bilan médical, cette phase nécessite en général deux séances.
La deuxième phase consiste en une clarification de la situation problématique. Une fois la confiance établie, le sexothérapeute va recueillir de l’information plus détaillée concernant le trouble qui motive la personne à consulter. Le but est d’approfondir notre compréhension du conflit avant de tenter de le résoudre. À cette étape, vous et le sexothérapeute allez formuler des hypothèses pouvant expliquer les causes, le déclenchement et le maintien de la difficulté sexuelle, relationnelle ou affective. À partir de ces hypothèses, des objectifs sexothérapeutiques sont formulés et des moyens pour les atteindre sont fixés. Le thérapeute vous informe des outils qui lui semblent les plus pertinents.
La troisième étape consiste à mettre en oeuvre un plan de traitement. À titre d’exemple, le thérapeute peut vous proposer un travail en Gestalt ou sur l’imaginaire ou sur les fantasmes ou bien parfois une approche plus comportementale avec des exercices visant à acquérir des habiletés voire vous prodiguer des conseils éclairés. Le but demeure le même: diminuer les anxiétés, la souffrance, modifier les croyances erronées, les pensées irrationnelles, ou encore, les comportements indésirables.
La dernière phase consiste en l’évaluation des acquis. Avant de mettre fin à la thérapie (par atteinte des objectifs ou autre), vous établirez un bilan en faisant ressortir les résultats du plan de traitement et les éléments significatifs concernant le changement. Le sexothérapeute s’assure alors que vous pourrez appliquer, dans votre quotidien, certains gains afin de favoriser la prise en charge de votre sexualité. Finalement, un an après la fin du traitement, un suivi sera effectué en vous contactant.

En couple

Le déroulement sera plus ou moins le même. Le thérapeute travaillera d’abord avec les deux partenaires individuellement. C’est un travail délicat où il sera particulièrement attentif à la confidentialité et ne prendra partie ni pour l’un ni pour l’autre. Puis s’insèreront progressivement et dès que possible des séances à 2 ou l’entité « couple » sera le client. Le couple y apprendra à mieux communiquer, à rêver, voire fantasmer ensemble, à s’engager sur des changements comportementaux, à développer des habiletés sexuelles, il y aura parfois des évolutions dans les objectifs.

En thérapie de groupe

  • Travail individualisé en groupe, en couple dans un groupe, en groupe de couples.
  • Travail en groupes unisexués Hommes/Femmes, permanents ou occasionnels.
  • Stages résidentiels intensifs de deux à cinq jours quand la personne ou le couple a déjà fait un travail individuel permettant une élaboration et une capacité de communication suffisante pour tirer partie des prises de conscience et bénéfices que le groupe résidentiel peut apporter.